Bell P-39 Airacobra

Le P-39 Airacobra de Bell était un appareil d’un genre novateur, que ses pilotes détestèrent le plus souvent. Il avait une fâcheuse tendance à se mettre en vrille si on le faisait voler trop brutalement, et était inférieur aux appareils allemands et japonais. Les Britanniques annulèrent même les livraisons de P-39 après l’avoir testé, ayant décidé que l’appareil était inapte aux opérations de combat en Europe. Il fut, par contre, très populaire en Union Soviétique, où il fut livré en grand nombre grâce à la loi prêt-bail. Sur le front de l’Est, le P-39 était utilisé à basse altitude où ses performances étaient meilleures, tandis que celles des Bf 109 et des Fw 190 allemands étaient dégradées. Son armement très lourd était également apprécié.


p39-001

1. Airacobra I (P-400) “Blanc 34” du 19e GIAP, Murmansk, décembre 1942. Cet appareil, un ancien de la RAF, a conservé une partie de son camouflage originel.


p39-002

2. Konstantin Vasiljevich Sukhov, un as soviétique aux 22 vixtoires, pilotait ce P-39N, “Blanc 50” au sein du 16e GIAP en Allemagne orientale, au cours de l’été 1945. L’appareil conserve sa livrée d’usine, à l’exception de la casserole d’hélice et du bout de la dérive.


p39-003

3. Airacobra I (P-400) du 19e GIAP piloté par Pavel Stepanovich Kutachov, un as russe crédité de 38 victoires (14 individuelles et 24 en collaboration). On suppose que cet appareil est l’Airacobra BX228, auparavant dans la RAF. Notez l’insigne des unités de la Guarde peint sur la porte du cockpit.


p39-004

4. P-39D-2 Airacobra (numéro de série 41-38247) “Blanc 39” du 16e GIAP, octobre 1942. Cet appareil est un ancien appareil de l’USAAC, et conserve son numéro de série peint sur la queue ainsi que l’inscription “US ARMY” sous les ailes. L’étoile soviétique a été peinte directement au-dessus des marques de nationalités américaines.


p39-005

5. P-400 (ex-Airacobra I de la RAF) “Rouge 77” de la 6e Eskadrilya de chasse indépendante (6 IAE VMF SF), sur le front Nord, hiver 1942-1943. Le pilote de cet appareil fut probablement Yuri Penakov.

Leave a Reply