de Havilland D.H.82 Tiger Moth

Véritable légende, le Tiger Moth entre en service comme appareil d’entraînement de la RAF au début des années 30 et n’en sort qu’en 1952. De nombreux exemplaires volent encore aujourd’hui et font la joie des collectionneurs.


DH.82 Tiger Moth, T8209, Polish Aviation Museum, Cracow

1. Cet appareil est préservé au Musée de l’Aviation Polonaise de Cracow, Pologne.

DH.82 Tiger Moth, T8209, Polish Aviation Museum, Cracow -d


DH.82A Tiger Moth, G-AGHY

2. Cet appareil fut construit en 1939 (c/n 82292) et servit au sein de la RAF avant d’être “démobilisé” et reversé au marché civil.


DH.82A Tiger Moth, G-AHIZ3. G-APAP est un bon exemple de Tiger Moth modernisé. Doté de radios modernes et d’un générateur électrique situé entre les jambes de l’atterrisseur, il sert encore pour la formation initiale au sein du Cambridge Flying Group.


DH.82A Tiger Moth, G-APAP, R-5136

4. G-APAP vole encore aujourd’hui et porte les couleurs militaires de R-5136 dans la RAF.


DH.82A Tiger Moth, G-AZZZ5.G-AZZZ est un autre Tiger Moth privé. Rapatrié de France, il a été restauré et vole de nouveau en Grande-Bretagne.


DH.82A Tiger Moth, Imperial Iranian Air Force

6. L’Armée de l’Air Impériale Iranienne a utilisé de nombreux Tiger Moth, et en a également produit à l’usine Shahbaz.


DH.82A Tiger Moth, RNLAF, PG-712

7. PG-712 est l’un des appareils qui fut transféré de la RAF à la RNLAF après la guerre, et porte encore la livrée standard britannique.


DH.82A Tiger Moth, RNLAF, PH-UAG, Rijksluchtvaartschool8. Un autre appareil néerlandais. Il est équipé de la dérive “Fokker” imposée par les autorités aéronautiques néerlandaises, qui pensait améliorer la sortie de vrille par ce moyen.


DH.82A Tiger Moth, Belgium, T-69. La Belgique fut également l’un des utilisateurs du Tiger Moth. Celui-ci est équipé d’une bâche permettant de recouvriri le deuxième cockpit, pour l’entraînement au pilotage sans visibilité.

Leave a Reply