Dewoitine D.520

NB: les profils présentés sur cette page font partie des premiers profils que j’ai réalisé et sont de moindre qualité. Des profils de Dewoitine D.520 de meilleure qualité sont visibles ici.

Parfois surnommé “le Spitfire français”, la Dewoitine D.520 était le chasseur le plus avancé lors de l’invasion allemande de 1940. Capable de rivaliser avec le Bf 109, il fut néanmoins livré trop tard et en trop petites quantités. Par la suite, il fut utilisé par le régime de Vichy, mais aussi par l’Allemagne et par ses alliés.

 


d520-001

1. D.520 du GC I/3 à l’aérodrome de Cannes-Mandelieu, avril-mai 1940. Le camouflage deux-tons est inhabituel.


d520-002

2. D.520 du Corps Franc Pommiès, une unité FAFL, en août 1944.


d520-003

3. D.520 Bulgare, volant avec la Luftwaffe, au sein du III (Bulg.)/JG6 basé à Bojourishte, février 1944.


d520-004

4. D.520 de la 1e escadrille du GC I/3, mai 1940. Cet appareil, le No 98, était piloté par le sergent-chef Paul Bellefin, et porte le camouflage standard des appareils français: terre de Sienne, kaki, gris-bleu foncé, et gris-bleu clair en dessous.


d520-005

5. D.520 allemand, utilisé par le JG 101, un “Jagdfliegerschule”, c.a.d. une unité d’entraînement, basée sur le terrain de Pau-Nord en mars 1944.


d520-006

6. D.520 N°139. Cet appareil fut endommagé sur le terrain de Douala au Cameroun, en 1940.

Leave a Reply